top of page
Rechercher

FIN DU JOUR - POÈME PAR SIMON NIZARD




Fin du jour...

Honte au front du ciel

Vols parallèles horizontaux et mous

Dessinant des fugacités lentes de rides


Des oiseaux séparés palment

Vers différentes convergences secrètes,

Leurs cris toujours en avance sur eux

Toujours les nôtres retardés derrière nos lèvres jointes :

Pauvres déraisonnables remparts dérisoires…


L'oiseau qui nous croque un cœur silencieux

Claque du bec en cadence

Passe la nuit...

Passe le vol invisible cependant des rides

Allant leur chemin précis sans mémoire


Oracle de tempête !

Des oiseaux de mer flottent sur l'Auvergne.

Il paraît que c'est un signe de tempête…

Aurillac ! Tu connais ?

Des oiseaux de mer flottent sur l'Auvergne...

Le matin venu les montre du doigt sans audience

L'homme s'est levé tard et c'est déjà la tempête...


Fin du jour...

Honte au front du ciel

Vols parallèles horizontaux et mous

Dessinant des fugacités lentes de rides.


Des oiseaux séparés palment

Vers différentes convergences secrètes,

Leurs cris toujours en avance sur eux

Toujours les nôtres retardés derrière nos lèvres jointes :

Pauvres déraisonnables remparts dérisoires…


Pour couronner le tout,

Des morceaux d'hirondelles

Déchirées par les buses descendent doucement…




Retrouvez les ouvrages de Simon Nizard

https://www.rencontredesauteursfrancophones.com/search-results?q=SIMON+NIZARD




171 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Mariaclara Baucere
Mariaclara Baucere
Apr 19, 2023

Très joli poème, encore une très belle plume que je découvre. Bravo Simon

Like
bottom of page