top of page
Rechercher

Invitation à l'oubli et au vide... par Alain Cadéo


Le tout est de ne jamais ni savoir, ni prévoir, ce qu’aujourd’hui va nous confier. Quoi que tu fasses, n’attends ni ne ressasse. Ressens, sois neuf, perçois, écoute, entend… Laisse le vent, le sang, la pluie et la lumière, le métronome de ton cœur battre le rythme de l’oubli. Sois le marcheur que chaque pas éloigne de lui-même, dont chaque pas résonne à peine sur le léger tympan du ciel. Sans idées préconçues, mais toujours plein d’ardeur.Tout viendra, tu le sais, c’est écrit ou gravé dans les plis de ton ombre et dans les rides de ton front. Et quand bien même ta tête serait vide de toute pensée, laisse-la se remplir du cri des hirondelles. Du pépiement incessant des moineaux aux becs jaunes nichant sous la tuile de terre posée il y a cent ans. Plus haut, du chant de l’alouette ivre d’azur et de fraîcheur. De cette joie particulière... douce amnésie sans exigence et sans attente, gommant les bruits du Temps, déroulant sa lenteur.


Une cuillerée d’éternité, que dis-je, une pincée, vaut toutes les actions, tous les projets fébriles et cette triste agitation, piétinements, énervements, nous donnant l’illusion de remplir à ras-bord l’existence. Un sablier, et peu importe le nombre de fois où nous l’aurons secoué, retourné, ne contient que du sable. Nous, ce que nous voulions, c’est, d’une seule seconde, en faire une immobile immensité.


Retrouvez sur Rencontre des Auteurs Francophones, une sélection des ouvrages d'ALain Cadéo


268 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page