Rechercher

J’écris parce que je crie. Paix en Ukraine

Je vous écris depuis une fenêtre suspendue au souffle d’un univers de soufre.

Peut-être entendrez-vous ma voix qui crisse sous les soubresauts de ma plume.

Peut-être entendrez-vous le cri de ma révolte qui grogne et vocifère les phrases de cet écrit insurgé.


C’est le cri d’une femme. C’est le cri d’une mère qui de la guerre connaît chaque sursaut et chaque effroyable détonation.

C’est le cri de l’humain qu’aucun fracas explosif ne parviendra à étouffer.

Je sais les terres qui s’embrasent tel un interminable crépuscule.

Je sais la frayeur, je sais l’horreur qui habite les visages et cerne les yeux de la poudre rapace des canons.

Je sais la douleur qui vrille les tympans lorsque, déchaînés, explosent les orages d’obus.

Je sais la couleur incolore de l’exode qui assombrit les prunelles de la vie torpillée.

Je sais… et j’écris.

J’écris parce que je sais.

J’écris parce que je crie.

J’écris ce cri assoiffé de paix tandis que là-bas retentissent les voix déshumanisées du chaos sur les voies de l’humanité.

Je vous écris depuis une fenêtre aux vitres déchiquetées par la folie des hommes.

Je vous écris depuis un balcon surplombant un monde vacillant et qui retient son souffle.

Je vous écris pour dire l’impuissance du Verbe à se conjuguer au Mode de la guerre.

Un Verbe qui s’épuise pourtant à réinventer un monde où nulle mère ne perdrait un enfant ; où nulle femme ne perdrait l’être aimé ; où nulle arme ne pourrait être brandie.

Peut-être l’entendrez-vous ce cri de détresse né du refus de toute barbarie et de toute violence.

L’entendrez-vous ?

Les entendez-vous ?

Ils sont morts à plusieurs

Sans se toucher

Sans fleur à l’oreille

Sans faire exprès

Une voix tombe : c’est le bruit du jour sur le pavé

Peut-être entendrez-vous ma voix qui s’égosille de mot en mot, de virgule en virgule… pour ne dire qu’un seul mot. Pour n’écrire qu’un seul mot : PAIX.

Inlassablement.


© ​M. Azzam


Mona Azzam, « ​Paix, je crie ton nom », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poépolitique « Stopper la guerre en Ukraine : lettre ouverte des personnes révoltées », mis en ligne le 8 mars 2022. http://www.pandesmuses.fr/ukraine/ma-paix



Les romans de Mona Azzam sont en vente aux États-Unis :https://www.rencontredesauteursfrancophones.com/search-results/q-mona%20%20azzam

373 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout