Rechercher

L’ Homme, un proche des Etoiles...

Olivier Bonneton est scientifique et universitaire, Il aime à partager sa vision de la science avec le plus grand nombre. C’est le sens de son ouvrage et de ses interventions sur les ondes. Il nous offre ce matin sa première publication sur le blog.


Arrêtez-vous un instant seulement sur les quelques lignes qui suivent, ne serait-ce que sur ce premier paragraphe. La Science fait Peur. Le Savoir aussi.


Pourtant, la Science est aussi Poésie et Art.

Imaginez une seconde un savant d’un autre monde visitant la Terre et atterrissant au milieu d’une forêt. Il s’y promène quelques minutes, observe les petits arbustes, les arbres, les feuilles vertes en haut des cimes des grands arbres et les feuilles en décomposition jonchant le sol. Puis il quitte définitivement notre belle planète Terre. Bien qu’il n’ait eu accès qu’à quelques observations limitées, notre savant est en mesure néanmoins de décrire les grandes lignes de l’évolution du milieu forestier : les pousses grandissent en formant des arbres, ceux-ci vivent pendant quelques dizaines d’années puis meurent. En se décomposant, ils tombent sur le sol et servent de nourriture pour un grand nombre d’espèces végétales et animales. L’imagination de notre savant lui a donc permis de reconstituer les différentes étapes accomplies par la forêt au cours du temps. La Science, c’est aussi un peu cela. A partir des observations à un instant donné, les scientifiques tentent de reconstituer un puzzle afin de déterminer les différentes étapes et processus du système étudié, au cours du temps.


En observant le ciel au-dessus de notre tête, les astronomes sont aujourd’hui capables (plus ou moins) de décrire l’évolution de notre univers au cours des 15 milliards d’années passées mais aussi des centaines de milliards d'années à venir. Pour ceux qui désirent me suivre quelques minutes encore, je vous propose un voyage dans deux mondes très différents et pourtant très proches : le monde des étoiles comparé à notre vie humaine.

Les hommes naissent puis meurent. Entre ces deux instants cruciaux, ils parcourent l’espace et le temps : c’est ce que l’on nomme la vie. On peut, en définitive, dire que les étoiles, aussi , vivent car elles ont une naissance qui nécessite une longue gestation, et une mort très rapide en souffrance, ou lente à la manière d’une personne âgée qui s’éteint doucement. Après leur mort, les étoiles laissent derrière elles des cadavres que nous connaissons sous le nom de « naines blanches » ou « trous noirs ». Quant aux hommes, ils laissent derrière eux un monde rempli de souvenirs dans les mémoires de leurs proches.

Les humains vivent en moyenne entre 75 et 85 ans. Pour les étoiles, cela peut aller de quelques centaines de millions d’années à plusieurs dizaines de milliards d’années ! Par exemple, notre Soleil rayonne au beau milieu de sa vie. Cinq milliards d’années se sont écoulées depuis sa naissance et il en reste autant avant de le voir succomber aux assauts du temps. Contrairement à la pensée grecque du début de notre ère, les étoiles ne sont pas éternelles. Il existe donc des embryons d’étoiles (appelés proto étoiles), de jeunes étoiles ou encore de très vieilles étoiles. L’univers aussi a ses berceaux et ses cimetières.

Les ressemblances avec l’espèce humaine ne s’arrêtent pas là. Comme les Hommes, les étoiles sont toutes différentes, toutes uniques. Chaque étoile a une masse et une taille qui lui est propre. Il existe de grosses étoiles et de petites étoiles comme notre Soleil par exemple. Certaines sont naines, d’autres géantes ou même supergéantes. Elles ont aussi une couleur, caractéristique essentielle de leur température en surface. Dans l’univers, on trouve des étoiles froides (quand même quelques milliers de degrés) et des étoiles chaudes voire très chaudes (15000 degrés ou plus en surface). Leur température intérieure, elle, n’est pas comparable à celle des humains : 15 millions de degrés, la température nécessaire pour que les réactions thermonucléaires se déclenchent. Une étoile froide sera rouge tandis que plus elle est chaude, et plus sa couleur tend vers le bleu. Chez les Humains, c'est le contraire : quand on voit rouge, c'est qu'on bout intérieurement.

Nos étoiles ont aussi du tempérament ! Certaines sont appelées variables car leur luminosité varie au cours du temps. Sans vouloir jouer sur les mots, j’oserai dire que certaines étoiles sont lunatiques ! D’autres étoiles ont un caractère insupportable et sont souvent prises d’éruptions de colère. Elles expulsent très loin dans l’espace un jet de gaz incandescent. Ce sont des protubérances. De plus, comme nos chers amis humains, elles ont aussi quelques petits soucis. Il leur arrive assez souvent (c’est une question de cycle) d’avoir à leur surface des points noirs appelés tâches solaires. A la manière des dermatologues, les astronomes étudient ces états passagers pas forcément inesthétiques...

Néanmoins, la plus belle ressemblance à mon goût entre les étoiles et les êtres humains est leur vie en collectivité. Tout d’abord, faisons tomber une idée préconçue : les étoiles, comme les êtres vivants, n’aiment pas la solitude. Une étoile est rarement seule dans l'espace. Le plus souvent, on retrouve deux étoiles liées entre elles par une attraction (comme les humains ?) mais ici, gravitationnelle. Un tel système est une étoile double (comparé à nous, nous dirions qu’il s’agit d’un couple). Mais on trouve aussi des systèmes où cohabitent trois, quatre étoiles ou plus, chacune décrivant une trajectoire souvent très complexe dans l’espace mais toutes restant liées. Franchissons un pas et décrivons l’environnement spatial des étoiles. Entre elles, il n’y a globalement que du vide. Chez l’espèce humaine, notre environnement se constitue de nos voisins, notre quartier, notre ville ou village suivant que nous habitons à la ville ou à la campagne. Si on regarde plus loin, on se rend compte que nous faisons partie d’une région qui, elle-même, faisant partie d’un pays. On retrouve sensiblement la même chose chez les étoiles ! Du couple (étoiles doubles) à la famille (systèmes multiples), si nous franchissons un pas, nous constatons que les étoiles peuvent se réunir par groupes. Les amas ouverts sont un groupe d’une dizaine ou d’une centaine d’étoiles. C’est ce que nous pourrions nommer une petite ville.

Un bond de plus et on trouve la galaxie. C’est un ensemble de plus de cent à deux cent milliards d’étoiles ! On peut dire que c’est l’équivalent d’un pays. Certains pays ont des colonies: certaines galaxies ont des galaxies satellites. Ce sont aussi des galaxies qui sont liées entre elles. Notre galaxie, la Voie Lactée a deux galaxies satellites : le Grand et le Petit Nuage de Magellan. Entre les pays, il y a parfois (pour ne pas dire souvent) des guerres. Les galaxies aussi se battent pour leur survie. Quand deux galaxies se rencontrent, elles se déforment de douleur et si une est plus forte que l’autre, elle l’absorbe : on parle de galaxie cannibale !!! Heureusement, la Paix existe aussi dans l’Univers et nous pouvons parler d’Unification : si nous visons toujours plus grand, les galaxies se regroupent elles-mêmes en groupes appelés amas de galaxies. De nos jours, nous savons qu’il existe des amas d’amas de galaxies (nommés superamas de galaxies).

C’ est un exemple à suivre pour nous autres, êtres humains : serons-nous capables un jour de nous unifier avec les autres pays afin de créer une seule et unique alliance : l’espèce humaine ?


Passez une belle année sur Terre et n'oubliez pas de lever les yeux au ciel la nuit pour observer les splendeurs de notre univers !!!


Olivier Bonneton


Découvrez le livre d'Olivier Bonneton, disponible sur Rencontre des Auteurs Francophones

https://www.rencontredesauteursfrancophones.com/product-page/timelapse-olivier-bonneton




532 vues0 commentaire