Rechercher

LA VIE EST UN DON SACRÉ. PHILIPPE NOUS A LAISSÉ SA VISION.

Hommage à mon ami et à sa compagne.



Se ressourcer au contact de la nature, écouter le doux bruit des vagues, méditer activement en se promenant (au lieu de télécharger des Apps). En prendre plein les yeux, faire exploser les papilles, se cultiver à l’air libre (sans aller au musée), c’est possible partout, et c’est encore plus vrai dans un pays aussi beau que la France où il fait bon vivre.


2020 aura été une « année intense d’initiation au bonheur de vivre et d’aimer ». Individuellement, chacun de nous a été éprouvé à son niveau pour mesurer sa chance de vivre et d’aimer. Collectivement, la mort s’est invitée dans notre quotidien pour nous rappeler que rien n’est jamais acquis et que tout a une fin.

Pour ma part, j’ai perdu un ami très cher dimanche 13 décembre. Mon ami et mentor Philippe Boinon, rencontré à Los Angeles, s’en est allé brutalement, frappé par une crise cardiaque sur son vélo. Comme ça, sans préavis ! Ce privilège de vivre et d’aimer, mon ami ne l’a plus. Subitement, j’ai réalisé à quel point c’est sacré. Grâce à mon cancer en 2010, j’avais déjà appris cette leçon, mais avec le temps qui passe, le quotidien qui prend le dessus, et les caprices de l’ego, j’avais oublié cette vérité. L’être humain a la mémoire courte...


De son vivant, mon ami croquait le vie à pleines dents, pendant que parfois - bien que privilégiée - je trouvais le moyen de râler. Mon ami était unique et ne se comportait pas en enfant gâté : il savourait chaque instant car il avait une conscience aiguë de la fin. Et surtout, il partageait son bonheur.

Jusqu’au bout mon mentor m’aura donné une leçon : profite - make the most of it - car on ne sait jamais de quoi demain est fait, profite et partage ton bonheur, car au final c’est le meilleur moyen d’être aimé et de rester vivant même après la mort. C’est le secret de l’éternité.

La vie est un don sacré qui peut nous être retiré à tout moment. Ce qui compte ce n’est pas la durée de notre passage sur terre mais bien ce qu’on en fait. Nous ne possédons pas la vie et nous ne la possèderons jamais (même avec un vaccin). Carpe diem.


Mon ami était grand. Il était sage. Désormais, grâce à lui, je joue ma vie et savoure chaque instant plus intensément. J’aurai préféré recevoir cette leçon autrement mais le sort en a décidé ainsi. Sacrée 2020 !



De Fatima Medjoubi-Ter. Fondatrice de Joue Ta Vie®, auteure du livre Joue Ta Vie, consultante, formatrice, visionnaire.

Sa méthode est disponible sur les USA :

https://www.rencontredesauteursfrancophones.com/product-page/jeu-joue-ta-vie