Rechercher

Le coup de coeur de février du magazine FemmExpat

"Confessions ou les spams d'une âme en peine" d'Alain Cadéo, coup de coeur de février.

On ne peut qu’être interpellé par le sujet et le titre de ce nouvel opus de l’écrivain français Alain Cadéo, qui signe un vingt-cinquième livre avec « Confessions ou les spams d’une âme en peine » « Ce spam-livre est un piège délicieux expédié par un grand écrivain » écrit Mohammed Aissaoui du Figaro littéraire. Et comment ne pas lui donner raison.


Une histoire à dormir debout.

Vous voici devant votre ordinateur et un drôle de message vous parvient d’un inconnu. Il s’adresse à vous avec toute l’intimité que l’on réserve à la correspondance avec ses proches. Les courriers se poursuivent et vous vous demandez bien pourquoi vous en êtes le destinataire.

En fait, Gaspard envoie ses réflexions personnelles à des inconnus sans le savoir. Ses pensées arrivent sur des boites emails et il n’en est pas responsable. Accueillies avec surprise, intérêt parfois, ses réflexions ne laissent personne de marbre. Le narrateur va nouer une correspondance particulière avec une partie des destinataires alors que d’autres l’insultent et demandent que cesse ce petit jeu de spam.

Avec ceux avec qui le courant passe, il va se jouer une pièce en plusieurs actes. Car les échanges se font de plus en plus intimes et les émotions de chacun remontent à la surface. Qui de l’expéditeur ou du destinataire prend le plus de plaisir à se livrer, à se défaire du poids du quotidien et de la vie.

Mais qui est Gaspard ?

Gaspard est en fait une âme errante. Il écrit de l’au-delà qu’il n’a apparemment pas atteint. Cette quête du repos éternel semble passer par ce dernier rendez-vous avec la vie, avec lui-même. Mais Gaspard est aussi le guide de ces êtres bien vivants, qui se confrontent à leurs écueils personnels. En réglant sa vie sur terre, le héros malgré lui de ces confessions, permet à tant d’autres d’accéder à ce besoin de faire le point pour aller de l’avant

"Moi je"… Dans la peau de chacun

Alain Cadeo a choisi de faire parler à la première personne tous les protagonistes de ce roman. Ainsi ce sont les échanges d’emails qui ponctuent ce récit. Ceux de Gaspard sont en italique, les autres sont signés. Alain est multiple. Il est l’autre et se prend au jeu d’être dans la peau de chacun. Dans ce nouvel opus, comme dans l’ensemble de sa littérature, Alain Cadéo nous rappelle qu’il est un formidable jongleur de mots.

Et si c'était le reflet de nos vies ?

Ceux qui surfent sur les réseaux sociaux se retrouveront dans ce livre. Car finalement les confessions de Gaspard sont à l’image de nos correspondances sociales d’aujourd’hui : partager un peu de notre existence, se dévoiler aux autres, engendrer des conversations parfois personnelles, lancer les débats, apostropher l’autre ou le soutenir… Et puis créer des amitiés virtuelles. À force d’échanges, on en arrive à connaitre ses amis virtuels plus que ceux de la vraie vie. On se surprend parfois à se confier avec plus d’aisance à un inconnu bienveillant qu’à son propre frère. Il est un monde nouveau qui nous a submergé. Pour le pire comme le meilleur ?

Alain Cadeo, un auteur brillant, un passeurs de mots

Alain Cadéo a fait tant de métiers et a tant de passions dans sa vie. Tous ces petits morceaux d’existence ont dû créer la toile d’araignée de l’écriture de cet homme du sud. Alain Cadéo écrit aussi pour tenter d’exprimer l’indicible. On ne referme pas un livre d’Alain Cadéo sans émotion, sans questionnement et c’est là aussi tout le talent de cet auteur que je vous recommande chaudement de découvrir.

Ses lecteurs n’ont de mots assez éloquents pour parler de son écriture : une écriture poétique, un phrasé envoutant, subtil et intelligent, un passeur de mot et d’émotion, un dompteur du texte, une langue poétique, la beauté des textes…

Confessions ou les spams d’une âme en peine", d’Alain Cadéo aux Éditions La Trace est mon coup de cœur de février. Il est disponible sur RencontreDesAuteursFrancophones.com.

273 vues0 commentaire