Rechercher

MES ALLÉGORIES - LE CIEL CLAIR

Un texte poignant signé par le poète Kabyle Meziane Mahmouda

Une terrible chose, un tragique événement

Pour la vie se prépare, depuis le firmament

Horrible vision ! Dieu vous, qui, êtes maître de l'œuvre

Faites que j'hallucine, j'ai vu des couleuvres

En ascension, j'ai vu des hommes ayant des dards

Venimeux se mordre entre eux, des soudards

Ailés descendre du ciel, armés de flammes

Viennent-ils pour ôter à la vie son âme ?!


J'étais comme emporté d'un sommeil profond

Figé, inerte, et des atrocités, devant mes yeux d'enfant,

Défilaient, des actions ignobles des images débiles

D’étranges lieux d’on ne sait quelle sorte d’asiles

Où j’ai vu nue une femme tellement maigre

Dévorer son enfant que la mort trouvait aigre

J'ai frissonné d'horreur, j'ai crié, pleuré,

Et j'ai couru vers une tombe pour m'y enterrer.


Tout en regardant la vie qui s'effondrait,

Dans ce songe qui pourtant avait l'air de vrai,

Un vieillard tout blanc, me prit entre ses bras

Battit de ses deux grandes ailes et s'envola,

Soudain, une vague immense de feux et de vents

Noya l'existence et la vie s'éteignît ... !


Je repris, soudainement, alors, connaissance

Et je compris que le monde allait dans ce sens !


187 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout