top of page
Rechercher

Poème par Aude Prieur


Doucereuse créature qui envahit l’espace, Elle déploie ses ailes noires au crépuscule. Aussi sombre que l’obscurité, En nous guidant de sa luminosité. Son manteau ne dévoile rien, Mais si par hasard, son amie monte ou descend, Elle n’en sera que plus belle, Par son obscur éclat. Elle est le théâtre de nos rêves les plus beaux, Et de nos cauchemars les plus terribles ; Effrayant les uns, Attirant les autres. Certains vivent avec elle longtemps, D’autres la cherchent souvent, Elle aime se cacher dans l’immensité, Tout en imposant son existence à tous. Elle est le théâtre de nos ébats, Le souvenir de l’écho de nos éclats, Son emprise sur la Terre est totale, Alors qu’elle n’est que liberté. Elle n’est que pure métaphore, Mais en son sein s’épanouissent comètes et firmament, Astéroïdes et météorites, Elle n’est rien et elle est tout. Elle est la nuit.

Découvrez les ouvrages d'Aude Prieur


192 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page