Rechercher

Un César pour Molière !

À l'occasion du 400e anniversaire de Molière, l'auteure et humoriste lyonnaise Lydia Mirdjanian nous offre ce texte hommage, qu'elle a écrit pour Rencontre des Auteurs Francophones.

Il y a 400 ans, le 15 janvier 1622 est baptisé à Paris, Jean-Baptiste Poquelin, fils de tapissier du Roi. A 21 ans, après des études de droit à la Sorbonne, il refuse de reprendre la charge de son père et se tourne vers le théâtre. il rejoint une dizaine de camarades pour former la troupe de l’Illustre Théâtre , ayant pour but de "faire rire les honnêtes gens". Il s'éprend de la comédienne Madeleine Béjart, déjà mère d'une petite Armande et prend le pseudonyme de Molière. Pourquoi Molière? On ne le saura jamais, on hésite entre un hommage au musicien et danseur Louis de Mollier ou l'inspiration tirée des lieux-dits de meulières en Normandie. À cette époque, ces hameaux sont couramment appelés " Moliere ". En revanche ce que l'on sait, c'est que pour les comédiens, le choix d'un pseudonyme est une obligation! En France, l’Église catholique leur reproche de vivre dans le mensonge en créant des personnages, c'est un pêché! Seul Dieu crée les hommes! Les comédiens sont donc excommuniés et n'ont donc pas le droit d'être enterrés. S’ils veulent être baptisés ou se marier, ils doivent renoncer à leur profession.

Après douze ans d'itinérance en province, en 1658 Molière revient jouer à Paris, avec sa pièce " Le docteur amoureux". Le Roi en rit ! Molière devient alors le comédien et auteur favori du jeune Louis XIV. La pièce "Les Précieuses ridicules" (1659), que Molière publie à la hâte parce qu’on tente de la lui voler, lui apporte la célébrité! Le comédien est en même temps un auteur perspicace, le dessinateur humoristique de ses contemporains sachant croquer les défauts de la bourgeoisie, des médecins et des dévots, sous les gros traits de ses fameux personnages : Harpagon, Tartuffe, Dom Juan, Sganarelle, le Bourgeois gentilhomme . Comme tout artiste de talent, il n'échappe pas à la censure. "Le Tartuffe", écrite en avril 1664 qui n'épargne en rien les dévots, fait rapidement l'objet d'une interdiction. Molière doit apporter des remaniements pour que la pièce puisse être à nouveau jouée. Un an plus tard, il revient avec Dom juan qui fait un triomphe auprès du public. Cependant celle-ci ne respecte pas la règle des trois unités de lieux, propre au théâtre classique, elle en a cinq ! Dévisagée comme étant l'apologie du libertinage, cette pièce est interdite jusqu'en 1841. Aujourd'hui, "Dom Juan", est considérée comme l'un des chefs-d'œuvre de Molière.

"Mourir sur scène", le rêve de tout artiste ! Au cours de la quatrième représentation de la pièce " le Malade imaginaire", le comédien- auteur, âgé de 51 ans, atteint d'une tuberculose, tombe sur scène. Il entre ainsi dans la légende, bien qu'il meurt quelques heures après , le 17 février 1673.


Jean-Baptiste Poquelin dit Molière échappe à la fosse commune par la grâce de Louis XIV. Il est inhumé en catimini, de nuit sans cérémonie religieuse. Sept ans plus tard, sa troupe fonde la Comédie-Française. 400 ans plus tard, Molière n'est toujours pas enterré pour autant ! Il représente l'un des piliers de l'enseignement littéraire en France, si ce n'est la langue française elle-même : nous parlons la langue de Molière ! Cela vaut bien un césar !


Lydia Mirdjanian 15 janvier 2022 Rencontre des auteurs francophones


Les ouvrages de Lydia Mirdjanian sont disponibles au États-Unis :

https://www.rencontredesauteursfrancophones.com/search-results?q=lydia



424 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout