top of page

75 ANS DE SILENCE

Une histoire jamais contée

 

Ce récit très personnel -l’histoire de Rifka et Jacob Knobel, les beaux-parents de Linda) s’inscrit dans un chapitre méconnu de la seconde guerre mondiale :  un an avant le Vel d‘Hiv puis la rafle dans l’Est de Paris puis le regroupement de ressortissants anglo-saxons dans des camps de rétention, hommes et femmes séparés. Ces otages devenaient ainsi une monnaie d’échange potentielle entre l’Allemagne nazie et les alliés. Une seule règle de vie pour les Nazis « bien manger, bien boire et se divertir tous les soirs ». L’Orchestre Tom Altman kidnappé à la Salle Pleyel - musiciens et techniciens-Harry Briggs chanteur noir de Jazz vedette de l’Olympia, devaient chanter tous les soirs … Jacob lui, en cuisine, devait réaliser des Merveilles sous peine de subir des représailles.

 

Résumé de l’ouvrage

Après la mort de ses beaux parents Knobel, Linda Bastide trouve un sac de papier kraft. A l’intérieur se cache un « trésor ramené par ses beaux parents après leur détention de 5 ans » des photos, des lettres, des papiers d’identité. C’est une porte ouverte sur le passé de personnes qu’elle croyait pourtant connaître. Très vite un devoir de mémoire s’impose à elle. Reconstituer le puzzle d’existences ordinaires dans une époque folle et dangereuse : dans 1 récit très documenté. et  contextuel. Ecrire ce qu’elle appelle un « roman biographique » dans une tranche d’Histoire, inépuisable. Le lecteur apprendra :

-Comment des polonais-palestiniens, sujets britanniques, raflés à Paris sont encore « apatrides » en 1962

-Comment un bébé de six mois - Bernard devenu son mari-  a pu devenir un interné politique, etc

La forme du livre ? Ce «75 ans de silence » est rythmé d’un bout à l’autre du roman par de précieux vestiges du passé (350 illustrations) : calendriers - sentinelles du temps – chansons des rues, articles de journaux sur les évènements politiques ou culturels de l’époque, mais aussi avec des scènes écrites à l’inverse du flash-back - en forme de film du quotidien de l’écrivain, à son ouvrage.  Ce roman-biographie enrichi de 350 documents originaux de famille et inconnus, dont Madame Simone Veil était heureuse qu’ils voient le jour, et que Linda a offert au musée de la Shoa pour nourrir la mémoire collective.

 

L'AUTEURE :

 

Linda Bastide se partage entre Narbonne, la ville de son enfance, et Montmartre son quartier d’adoption depuis  plus de 50 ans.Mannequin et comédienne en Italie, en Grèce , en France….jusqu’à arpenter le tapis rouge à Cannes en 1964, entre Catherine Deneuve et sa sœur Françoise Dorléac pour un 1er rôle dans La Dérive, prix des Cinéclubs ,puis elle retourne à  l’Ecriture.

Une Linda qui passe de l’autre côté du miroir, 3 recueils de treize poèmes, qui seront traduits en anglais, espagnol, roumain, russe, serbe …En tout, douze Prix de poésie depuis 1962 où elle reçoit le 1er  prix  Jean Cocteau. Suivent seize œuvres dont quatre romans - le 1er« Le journal immobile d’Eléonore »éd l’Harmattan estsélectionné pour le Prix Méditerranée.En 2020 elle reçoit le prix François-Paul Victor Hugo pour son poème « 13 pas dans le sable » .Citons encore L’insolence du lundi (Ed. Guy Authier 1973) préfacé par René Fallet,  Le côté d’où vient la nuit et enfin ce dernier roman. Comme nombre de ses ouvrages  il est  traduit en plusieurs langues : roumaine, anglaise, espagnole.

Et sa nomination de Lauréate de l’Académie Française ! Et sa rencontre prochaine avec le Conservateur de la Bibliothèque Royale de Belgique…. : un secret que vous découvrirez !

75 ANS DE SILENCE - Linda Bastide

$28.50Prix
    bottom of page