Toulouse, 2008.

Deux femmes, deux générations, deux souffrances :

Clara, l’artiste, la fille chiffonnée, et Rina, la femme du fond de la cour se rencontrent. Ensemble elles vont tenter de rafistoler leurs vies.

 

Extrait :

 

« Si elle pouvait fonder un cercle de gens vrillés, de sans direction fixe, d’individus à prises multiples, elle prendrait Rina par la main : bienvenue chez nous, ici on a mal, on marche à côté des routes, on a des cicatrices et des plaies ouvertes, on avance à tâtons et on régresse souvent, on gomme, on hurle en dedans, on pleure pour se dire qu’on continue. On apprend à sécher ses larmes. On rafistole. »

 

L'AUTEURE :

 

Nadine Lamaison a suivi un parcours pluriel et riche d’enseignante, de chroniqueuse, de formatrice en relations humain