Rechercher

Les coups de cœur littéraires - Magazine FemmExpat

FemmExpat reçoit tous les mois Sandrine Mehrez-Kukurudz de Rencontre des Auteurs Francophones pour son coup de cœur littéraire. En septembre "Retour au Dépays" un ouvrage qui fera écho à toutes celles qui sont rentrées en France après de longues années d'expatriation. En octobre, voici "Ulysse a dit" de Mona Azzam.

Octobre - Ulysse a dit de Mona Azzam

« L’écriture se fait cri et s’élance, forces démultipliées, telle une vague qui, en se brisant, dévoile la lame. »

Mona Azzam est d’ici et d’ailleurs. Enseignante, née en Côte d’Ivoire, élevée en Afrique puis dans l’hexagone, ses racines viennent de la Méditerranée meurtrie, du Liban déchiré où elle a enseigné dix ans avant de revenir en France. Pour Mona, l’écrit est un cri et il participe à faire changer le monde en offrant aux lecteurs un regard différent sur leurs certitudes. Dans ce roman, largement applaudi par les lecteurs et la profession, Mona nous entraîne dans un conte réaliste, s’appuyant sur l’actualité qui agite notre société et nos débats.

« Ulysse a dit » parle de ceux qui s’envolent vers d’autres contrées, à la recherche d’un nouvel eldorado. Mais pas avec la même urgence, les mêmes causes et conséquences que celles qui nous ont décidé à partir, nous expatriés, qui faisons le choix confortable de construire nos vies sous d’autres cieux avec en mains les cartes essentielles pour mener une existence plus ou moins apaisée.

Un récit bouleversant plein d’humanité

La petite malienne qui embarque sur ce bateau de passeurs une nuit d’été ne sait vers quoi elle navigue. Sa maman a rassemblé ses dernières pièces pour payer ce voyage de la dernière chance. Les frères et sœurs ont été enlevés une nuit cruelle où le père a été assassiné. Il ne reste que cette enfant qu’il faut sauver de la misère, de l’esclavage ou d’une mort annoncée.

Et il y a Ulysse. Ce brillant cadre parisien, qui le jour où on lui annonce sa formidable promotion, décide de quitter ses fonctions, sa vie rangée et son confort quotidien. Il part vivre sur un phare, loin du monde civilisé, proche de la mer et de la vue sur l’horizon du monde. Il va affronter la réalité d’une autre vie et donner un sens nouveau à son existence. Il se croyait loin des hommes, il va être le meilleur d’entre eux grâce à sa petite naufragée.

C’est Ulysse qui raconte dans la première partie du livre cette rencontre avec cette enfant sauvée des eaux. C’est Maïmouna qui prend la parole dans la seconde partie avec une force incroyable et le désespoir de ceux qui en ont trop vu. Ulysse reprend la plume pour clôturer le roman et témoigner du sort de la petite malienne.

L’engagement d’une auteure de cœur

Mona nous oblige à porter un regard différent sur les débats qui agitent notre société dont celui de l’immigration. Certes les pays développés ne peuvent accueillir toute la misère du monde, mais quand on referme ce beau roman, on ne peut s’empêcher de se dire que ce monde ne tourne pas rond, que nos soucis sont bien légers, et que nos exigences bien démesurées.

« Ulysse a dit » est une lecture nécessaire. C’est aussi une lecture qui nous emporte. La plume de l’auteure est formidable. Vous pouvez la lire régulièrement sur le blog de Rencontre des Auteurs Francophones, où Mona Azzam nous offre des nouvelles poétiques emplies d’humanité. Ses récits sont empreints d’un lyrisme que l’on retrouve parfois chez les auteurs arabes. La douceur de la narration apaise le récit parfois difficile. Un style qui reste accessible à tous et que l’on peut lire en famille pour engager la discussion sur les débats qui agitent le monde, autrement que par le biais du poste de télévision. On sort bouleversé de cette lecture. On a envie nous aussi de porter le cri de Mona à la face du monde.

Choisir son destin. Quitter sa vie et sa ville. Quitter les siens pour exister ou pour survivre. Tant de questions qui nous bouleversent dans cette lecture dont on ne sort pas indemne.


« Ulysse a dit » (Éditions La Trace) comme les autres beaux romans de Mona Azzam sont disponibles aux États-Unis sur RencontreDesAuteursFrancophones.com.


Sandrine a créé en 2019 Rencontre des Auteurs Francophones, une plateforme qui réunit 175 auteurs francophones dans 23 pays. Découvrez le portrait que FemmExpat lui a consacré en septembre 2021 ici ou allez directement visiter son site ! Et si vous êtes auteure... N’hésitez pas à contacter Sandrine !


Pour lire l'article dans sa version originale :

https://www.femmexpat.com/vie-perso/culture/coup-de-coeur-litteraire-sandrine/

221 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout