Pré-commandes - Livraison 28 février 2021

 

Sept récits, plus un, sur les mouvements et la trajectoire de l’âme de Violette, à travers ses sensations et émotions au creux des relations amoureuses. Des récits éphémères pour témoigner d’une sensibilité à fleur d’âme, de peau et de sens. Charnels et spirituels. Brefs, car il n’y a pas une seconde à perdre. Tout va si vite dans les carrefours intimes, parfois inattendus, où la chair et l’esprit se rencontrent et se fécondent en secret…

 

L'AUTEURE :

 

Je suis née dans un train à toute allure, entre l’Allemagne et la France, d’un père marocain et d’une mère française, épris instantanément l’un de l’autre, au détour d’un couloir de l’ambassade du Maroc.

J’ai grandi à Düsseldorf, à Rabat, puis en Région Parisienne, entre le doux clapotis des langues étrangères qui se répondent et se chérissent. C’est de là que mon amour absolu des mots, leur sonorité et leur profondeur, est né. La reconnaissance immédiate qu’il y avait une force, tout humaine, à pouvoir comprendre l’autre dans son intégrité, rien qu’en parlant sa langue… À le toucher dans son âme la plus lointaine.

Petite, je traduisais instinctivement les mots des uns et des autres, lorsqu’ils ne se comprenaient pas, pour créer des ponts entre eux, pour que la communication ne se rompe jamais.

Naturellement, je me suis orientée vers des études de langues, puis de psychologie entre la Sorbonne, Sussex University, et la Universidad de Puerto Rico. L’arabe a toujours été là, parlé surtout, et littéraire aussi, car je l’ai étudié en parallèle depuis le primaire. L’italien est venu plus tard, comme une respiration pour compléter mon baguage de Méditerranéenne du monde.

Même si je ne maîtrise pas toutes ces langues de façon identique, elles contribuent à mon univers sémantique et à mes compositions littéraires. Ma pensée souvent en arborescence, vole de branche en branche et attrape de-ci delà un mot. Parfois, il n’est pas dans la langue dans laquelle je rédige, mais toujours, ce sera le « bon mot ». Celui qui vient du plus profond de mon inconscient…

Parler, lire, écrire en plusieurs langues, confère une richesse inestimable et une forme d’expansion cérébrale, dans laquelle l’âme de l’écrivain peut s’asseoir confortablement. S’apaiser, aussi. J’ai enseigné dans diverses universités, durant de longues années à Porto Rico, étoffant ainsi mon anglais, mon espagnol, mon français, tels des vases communicants qui s’investiraient à l’infini…

Je rêve en plusieurs langues, et toujours j’y découvre quelque message secret, que mon inconscient s’amuse à me révéler à coups de symboles magiques. De ces rêves, naissent des histoires que j’aime raconter, au gré de ma plume, insolente et naïve…

Je suis une passeuse de mots.

SEPT - ÉDITION BONBON - MARIEM RAÏSS

$12.00Prix