Rechercher

MÈRE NATURE - POÈME


Dans la forêt des mots, des lettres, et des verbes

Sous les rayons qui passent à travers la brume

Je vais bien souvent y cueillir quelques gerbes

De branches humectées, que la rosée enfume.

En fin tailleur de phrases, j’y fais tracer des rimes,

Sur les souches des temps, souvent imprévisibles

Je sculpte avec ma plume qui me sert de lime

Des figures insidieuses aux regards illisibles !

J’enseigne à la nature des humaines viles choses

Les vices que j’en sais et qu’elle ne connait pas

Ce que l’homme fait du bois et où finissent les roses

Enfin toute la faune et la flore, qu’il ne respecte pas

Pour finir ma besogne sous forme d’un poème

J’appelle la mère nature à doubler sa prudence

Sur l’être qui s’engoue de se nuire soi-même

Qu’il n’est pas, vraiment, reflet de son apparence !


Alger, le 29 décembre 2017


Meziane MAHMOUDIA

176 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout