top of page

Lauréat de la résidence d'écriture du château Hagne 2020/2021

 

Liens de sang est le deuxième roman de Yannick Jan. Un roman d’espionnage qui décrit parfaitement la situation géopolitique de la Nouvelle-Calédonie mais aussi les liens forts qui unissent à travers les époques les familles. Sous la plume de Yannick Jan, le lecteur visite le Pays, découvre des tranches d’histoire qui ont marqué les mémoires et ont donné le visage actuel de la Nouvelle-Calédonie mais également raconte combien l’invisible fait partie de la culture océanienne.

 

Résumé

 

Kaavo, Waiko, Isabelle, Marina et Françoise, cinq jeunes Calédoniennes sont recrutées en 1961 par le ministre de l’Intérieur, Calédonien et ancien du Bataillon du Pacifique, afin de créer une cellule d’espionnage en Nouvelle-Calédonie et dans le Pacifique. Trente ans plus tard, en 1997, un an avant la signature de l’Accord de Nouméa, le CERCLE, une organisation mystérieuse, lance l’opération ORCFAM dans le Pacifique et tout particulièrement en Nouvelle-Calédonie. Le roman aborde les enjeux géopolitiques de l’axe Asie-Pacifique et les guerres de l’ombre menées par les différentes nations. À travers leurs aventures tragiques, ces cinq femmes mêlent passé, présent et futur de la Nouvelle-Calédonie. Par cette fiction, le lecteur voyage entre la Nouvelle-Calédonie, l’Australie, le Vanuatu, en passant par le royaume de Tonga, l’archipel des Fidji, le Nord Vietnam pour finir en Lybie…. Les cinq espionnes déjoueront-elles l’opération ORCFAM ? Comme partout ailleurs dans le monde, la femme en Nouvelle-Calédonie est l’avenir de l’Homme. Et si l’enjeu territorial du 21e siècle était la prise de possession de toute la zone Pacifique ?

 

L'AUTEUR :

 

Yannick Jan voit le jour en 1973 et s’installe avec sa famille en Nouvelle-Calédonie en 1985, il poursuit sa scolarité au collège de Rivière Salée, au Lycée Lapérouse et commercial. En 1996, il s’engage pour deux années en tant que Volontaire Service Long dans l’armée (VSL) au 11ième régiment de parachutistes dans la musique professionnelle militaire à Toulouse.

Il a consacré presque 20 ans de sa vie auprès des quartiers dans les communes du Mont Dore, Dumbéa et Nouméa à faire vivre et animer les cités au sein du service culture du Mont Dore, de la Maison du temps libre de Dumbéa (renommée la maison de la jeunesse) ou le service vie des quartiers de la ville de Nouméa. Il dirige depuis 2017 une société spécialisée notamment dans le déploiement et le raccordement de la fibre optique en Nouvelle-Calédonie.

C’est en 2015 qu’il écrit son roman « L’Ecrivain » qu’il publie l’année suivante aux éditions Jardin secret, sélectionné en 2017 au salon international du livre insulaire d’Ouessant.

Sa deuxième publication est le texte Légendes du monde : Islande dans le numéro 2020 de la rue de la revue sillage 2020.

Il est lauréat de la résidence d’écriture au château Hagen, Nouvelle Calédonie, en 2020-2021 au cours de laquelle il écrira son deuxième roman « Liens de sang ».

 

 

Extrait

 

Désert libyen, 1922

 

Le sable est brûlant sous ses pieds et sa gourde en peau de chameau presque vide. Réussir ou mourir, tel est l’enjeu. Deux jours de marche harassante parmi les dunes à perte de vue pour ce jeune Touareg en quête de son initiation. Vêtu d’un sarouel et d’un haouli bleu, Gersham suit son ombre ramassée par un soleil haut dans le ciel. Il doit poursuivre sa marche jusqu’au soir. Coûte que coûte. Il ne peut déroger à cette immense responsabilité. Fils de chef, il n’a que seize ans mais les traditions ancestrales des passeurs l’obligent à se diriger vers le lieu sacré du clan pour y recevoir le don de visions…

 

La lune est pleine et la voûte céleste piquetée d’innombrables étoiles lorsque Gersham aperçoit le tumulus de craie. Sa blancheur rehaussée par la lune resplendit. Il l’escalade et, au sommet, distingue rapidement les signes tracés bien avant lui par les hommes de sa lignée. Il se place au centre de ce cercle formé par les dix gravures et, immobile, laisse son esprit vagabonder. Il s’immerge dans la fraîcheur nocturne et respire lentement comme le lui a enseigné son grand-père. Un rituel générationnel pour se connecter au Cosmos. Autour de lui, le décor devient flou. Gersham continue d’inspirer et d’expirer profondément. Il se détache de l’attraction terrestre. Il s’élève dans la nuit. Devenir Mahdi – le guidé de Dieu – tel est le but suprême. Les images défilent… La guerre. Des hommes. Une île. Un pacte. Cinq femmes. Trois générations. Françoise. Frida. Victoire. Vagues déferlantes. Océan. Ouitchambo. Montagne sacrée. Sept piliers. Une reine enfermée. Elle se réveille. Sept pierres forment un cercle. Au milieu, une table rocheuse. Et dessus, des hiéroglyphes…

 

Quand Gersham ouvre enfin les yeux. L’aube se lève. À la lumière des premiers rayons solaires, il grave d’un geste vif Son signe. Dans l’alignement des dix autres.

 

 

Publications de Yannick JAN

 

• L’Écrivain, éditions Jardin secret, 2016.

• Légendes du monde : Islande, Revue Sillage 2020, édité par l’association des Écrivains de la Nouvelle-Calédonie.

 

 

Réseaux sociaux

 

https://www.facebook.com/yannickjan.nc

https://www.linkedin.com/in/yannick-jan-9b1464210/

 

 

Presse

 

https://www.facebook.com/yannickjan.nc/videos/rubrique-litt%C3%A9raire-cal%C3%A9donia-180221/5052943198109487/

https://www.facebook.com/yannickjan.nc/videos/reportage-de-lassociation-des-ecrivains-de-nouvelle-cal%C3%A9donie/981969365675750/

https://sudmag.nc/2020/11/25/le-chateau-hagen-accueille-son-nouveau-resident-decriture-yannick-jan-pour-finaliser-son-roman-les-liens-de-sang/

https://www.facebook.com/ActuNouvelleCaledonie/photos/a.1589934877891794/2841394676079135/

https://lepetitjournal.com/nouvelle-caledonie/communaute/yannick-jan-le-succes-nest-pas-final-lechec-nest-pas-fatal-34106

 

 

 

LIENS DE SANG - Yannick Jan

$19.00Prix
    bottom of page