Rechercher

COMMENT LES FAITS DIVERS NOUS FASCINENT

Chris Simon vient de publier l'intégrale de sa série policière, "Brooklyn Paradis", en vente sur la plateforme. Elle partage avec nous aujourd'hui ce que peuvent inspirer...les faits divers.



Les faits divers vous fascinent ? Oui ? Moi aussi. La plupart du temps par leur cruauté, leur bizarrerie, parfois parce qu’ils dépassent l’entendement et l’imagination, souvent parce qu’ils révèlent la face obscure de nos désirs et de nos pulsions.


Aimez-vous les faits divers ?

Il y a des faits divers qu’en tant qu’auteur je n’aurais pas pu ou osé imaginer. Parfois en en lisant un, je me dis, si je l’avais écrit, personne n’y aurait cru. La réalité dépasse souvent la fiction, c’est une des raisons pour lesquelles les faits divers nous fascinent.


Les faits divers nous inspirent-ils ?

Certains faits divers ont été inspirés par des faits divers. Ce que l’on appelle les copycat (quelqu’un qui imite le comportement d’un autre). Ce phénomène se retrouve souvent dans les tueries en masse dans les écoles ou universités aux États-Unis.


Les faits divers inspirent-ils les écrivains ?

Certainement. Nombreux romans noirs s’inspirent de faits divers. Personnellement, ils m’inspirent, mais pas pour expliquer pourquoi une mère à noyer son enfant, ou un avocat réputé a tué sa femme, non, plutôt pour imaginer comment cela a pu se passer… Vous souvenez vous de ce fait divers ? Je l’ai lu récemment dans Le Parisien (une excellente source) : une femme a trouvé dans la cave de sa mère, récemment décédée, 500,000 euros dans une valise. J’ai lu sur les réseaux sociaux des gens qui s’étonnaient qu’elle ne les ait pas gardés. Franchement, imaginez à qui peut appartenir un demi-million planqué dans une cave ?


Le fait divers qui m’a inspiré Brooklyn Paradis :

Ma série Brooklyn Paradis part d’un fait divers plutôt anodin. Des employés de la ville de New York avaient ramassé un canapé. Au moment de le jeter à la décharge. Oh, surprise, le canapé ne contenait pas que de la plume et de la mousse !!!

À partir de cette histoire bien mince, un entrefilet dans le New York Time, j’ai imaginé qu’une femme BCBG (bon chic bon genre) le trouvait et qu’elle l’emportait chez elle. Il faut dire qu’elle a une manie. Elle ne peut s’empêcher de ramasser les objets abandonnés dans la rue.

Mais revenons à notre héroïne du Parisien. Je suppose qu’elle n’avait pas envie d’avoir des ennuis et elle a préféré remettre l’argent à la police. Un message fort pour les propriétaires du demi-million. À moins que sa mère ait gagné un gros salaire et qu’elle l’ait économisé toute sa vie (c’était une cave dans le 7e arrondissement de Paris, tout de même.), l’argent appartenait sûrement à des gens qui ne voulaient ou ne pouvaient pas le mettre ailleurs.

À partir de cette valise trouvée, toutes les histoires sont possibles en amont comme en aval. Les faits divers mettent en marche mon imagination, déclenchent toutes sortes de scénari dans ma tête.


Du fait divers, il y en a pour tous les goûts

Crimes passionnels, crimes pour de l’argent, disparitions, attaques, suicides… Cependant, les faits divers qui m’attirent le plus sont ceux qui contiennent une note d’absurdité ou d’étonnement. Bref, les faits divers rocambolesques ou avec une certaine charge d’ironie ou d’humour. Je m’explique. Il y a deux ans, 500,000 euros ont été volés à l’aéroport. Le SDF qui les avait volés à Roissy a été retrouvé sans son butin. Tu m’étonnes. Vidéo pour vous rappeler les faits: https://www.youtube.com/watch?v=9eobpNavo4o&feature=emb_logo


Une sorte de conte de fée pour SDF

Un SDF qui tombe sur un demi-million derrière une porte d’aéroport et qui les prend. Ça fait sourire, ça fait rêver aussi. Pour un peu, on voit l’affaire comme une belle histoire, une ironie du sort. On espère notre SDF au soleil sur une île du pacifique les doigts de pieds en éventail et un mojito à la main…

Au passage, je vous souligne que c’est la même somme que la valise de la cave de la maman décédée ! Une piste pour la police ? Je leur laisse l’enquête, les voleurs m’intéressent beaucoup plus ! Ha ha ! Les demi-millions courent les rues ces derniers temps.


Collectionner les faits divers :

Depuis des années, je découpe et garde les articles de faits divers. Drames humains auxquels aucun lecteur ne croirait, s’ils n’étaient pas publiés dans un journal à la rubrique faits divers, ou faits de société. Aujourd’hui je les collectionne aussi dans mon ordinateur.

De temps en temps, je les feuillette et ce que je trouve intéressant, et sans doute vous aussi vous l’aurez remarqué, je les interprète différemment. Je veux dire leur sens semble avoir évolué avec le temps.

C’est donc en naviguant sur le net, il y a plus d’une quinzaine d’années, que je suis tombée sur le fait divers qui m’a inspiré mon nouveau roman, ROAD-MOVIE POUR UN PROSCRIT (sortie prévue le 8 janvier 2021). Un fait divers qui ne date pas d’hier, mais des années 70.

Mon troisième roman prend sa source dans un fait divers, qui n’est pas seulement un événement humain et social, mais qui a des ramifications politiques et historiques.

Et vous ? Lisez-vous les faits-divers ? Ils vous inspirent ?


Cet article est le premier d’une série de 6 articles autour des thèmes et de l’écriture de mon nouveau roman, Road-movie pour un proscrit, qui sort le 8 janvier 2021.


38 vues0 commentaire