Rechercher

Demi-soupir

Première publication sur le blog de l'auteure haïtienne Aurélie Saint-Pierre.

« Le temps vole et m’emporte malgré moi, j’ai beau vouloir le retenir ; c’est lui qui m’entraîne. » Madame de Sévigné



Je t’ai longtemps prise pour acquis, J’ai cru que j’avais devant moi toute une vie, Pourtant j’aurais juré que je n’ai fait que ciller... Et, me voilà écrivant ma dernière épopée. Je questionne ta loyauté En réalisant que tu ne m’as pas volé quelques jours mais des années ; Des décennies : qui se sont envolées Avec un peu de ma beauté. Parfois je repeins mes lèvres en regardant dans mon rétroviseur, Et j’y vois défiler mon histoire, mes aventures, Je plisse des yeux et frissonne un peu en essayant De capturer la douce intensité du défunt moment. Le temps, triste temps, mon juste ennemi, Me voilà à cause de toi vieilli. Ô temps, cher temps, mon grand ami, Me voilà grâce à toi, de mes maux guérie.

Hier, je cherchais mon grand amour, J’imaginais à quoi ressemblerait « pour toujours ». C’est drôle, j’aurais juré que je n’ai fait que ciller, Toute une vie a défilé Et, m’y voilà : aux derniers moments magiques de mon conte de fée.


Aurélie V. Saint-Pierre


Découvrez le roman d'Aurélie Saint-Pierre

https://www.rencontredesauteursfrancophones.com/product-page/%C3%AAtre-femme-%C3%AAtre-dieu-aur%C3%A9lie-v-saint-pierre



128 vues1 commentaire