top of page
Rechercher

Et si tu me racontais, papa ? - Pierre J. Villard

L'auteur qui vit sous les cieux espagnols, nous offre un extrait de son prochain roman, à paraître en novembre.


Paul Millan se confie à Jeanne, sa fille, qui l'interroge sur son passé... Le roman se situe en grande partie autour d'Apt, en Provence, mais Saigon et Cholon - son quartier chinois - sont aussi très présents dans ce nouvel ouvrage de Pierre J. Villard.


Jeanne est allée chercher à boire. Une grande carafe de thé que Paul aurait regardé de travers en d’autres circonstances. Il n’a pas quitté son fauteuil depuis une bonne heure, comme si le récit de Saïgon menaçait de s’évaporer s’il changeait de position.


— La lettre de Denise, je l’ai lue en arrivant chez moi, rue Catinat, juste avant le lever du jour.

Je me souviens, le logement donnait sur la rue, et je voyais à travers les persiennes se réveiller la ville. J’avais l’impression que tout le monde m’observait et savait que je possédais cette lettre...

Tout ce dont j’avais besoin pour atteindre le Chinois était là, en quelques mots. Ça paraissait si simple ! Son adresse, ses habitudes et puis surtout l’endroit exact où il cachait le Hope.

Alors, je n’ai pas hésité : je suis allé faire la queue à onze heures devant la boutique de soupes, face au bureau de tabac et ça n’a pas raté : il était là.

— Comment l’as-tu reconnu, Papa ?

— Denise me l’avait décrit. Il était âgé et ne se déplaçait qu’accompagné de deux sbires...

Alors je l’ai suivi jusque chez lui, à environ deux kilomètres du centre. C’était tout près de l’Arsenal et du Jardin botanique. La maison aux volets bleus était isolée, au bout de la rue Palanca. Un endroit stratégique où chaque mouvement pouvait être remarqué. J’ai repéré l