top of page
Rechercher

J'ai froid... par Belinda Ibrahim


J’ai froid… quand les mots manquent de chaleur et qu’ils frissonnent comme une flamme chancelante, soumise à la moindre brise qui viendrait à bout d’elle.


J’ai froid… quand je rencontre le vide dans un regard. Quand l’étincelle du mien n’arrive pas à réveiller une prunelle endormie.


J’ai froid… quand on me prend la main et que la paume qui me tient me glace les os au lieu de me réchauffer le cœur.


J’ai froid… quand une bise/brise m’effleure à peine, cherche à m’étreindre et m’éteint sans m’embraser.


J’ai froid… de la tête aux pieds quand les moulins de mon cœur s’arrêtent de tourner, malmenés par un vent glacial, un crachin givré qui les tétanise.


J’ai froid… quand la présence et l’absence se confondent dans une même indifférence : quand elles ne font pas la différence.


J’ai froid… lorsque certaines vies me traversent comme on traverse un miroir, sans laisser une trace de leur passage, sans réussir à me marquer d’un trait infime, aussi infime soit-il.


J’ai froid… dans le dos lorsque