top of page
Rechercher

L'amour cosmique - Réflexion sur le temps qui passe

Ronald Cicurel est un scientifique réputé, universitaire et spécialiste du cerveau. Il est l’auteur de nombreux livres sur le sujet mais aussi d’un témoignage très personnel sur son départ de l’Egypte qui l’a vu naître et de sa capacité à renaître en Italie, puis en Suisse où il vit.

Il nous livre dans le blog aujourd’hui, un magnifique texte, sur l’amour, la vie, le temps qui passe…


Une à une, tu perdras ces choses que tu avais tant voulues et tant aimées. Comme, plus jeune, tu avais une à une perdu tes illusions d’enfant.

L’un après l’autre, tes amis les plus chers s’en iront.

Tes amours, ceux pour qui tu aurais donné ta vie et tu aurais conquis le monde, ils seront eux-aussi emportés par le temps, en vagues fumées bleue, de plus en plus vagues jusqu’à s’évanouir.

De ce que tu as été, que restera-t-il alors ? Peu de chose. D’un dernier effort, tu chercheras peut-être à te reconquérir.

En te replongeant dans tes souvenirs, en feuilletant ces albums de photos, mais dans ces images jaunies et devenues vaines, tu ne te reconnaîtras pas.

Ce qui t’avait fait rêver, ce qui t’avait fait courir à l’aube d’un glacial matin d’hiver, ce qui t’avait rempli d’espoir et d’avenirs glorieux, tout aura disparu.

Cette lueur dans ses yeux clairs, sa chaleur intense et accueillante sous tes doigts. Ces odeurs de ton enfance, ces certitudes, ces convictions et aussi ces peurs. Ces chants que tu fredonnais, que tu passais en boucle et qui te remplissaient autrefois de force et d’allant, les voila envolés, monotones. De tes combats, de tes désirs, de ces « il faut » et ces « tu dois », il ne restera rien.


Et lorsque tout sera parti, lorsque l’esprit et le cœur se seront vidés, lorsqu’ils se seront à jamais éloignés de ce qui avait fait ta vie, lorsque tu seras dépouillé de tout, prêt à mourir, alors, alors seulement, ne voulant plus rien, ne regrettant plus rien, l’essentiel

t’apparaîtra. Ethéré mais tissé de tout ce que tu a été.

Tu le toucheras alors l’amour, l’amour cosmique, divin, l’amour dans lequel tu pourras te dissoudre.


Les livres de Ronald Cicurel sont disponibles aux États-Unis sur Rencontre des Auteurs Francophones :


899 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 comentários


Pierre J Villard
Pierre J Villard
05 de set. de 2022

Puisse en être ainsi ! Merci pour ce très beau texte.

Curtir

La perte des souvenirs, des êtres aimés, des sensations, des joies et des rêves… Le temps qui passe efface tout… Une ineffable douceur m’envahit à la lecture de vos mots.

Et pourtant, cette perte est aussi dépouillement, recueillement, communion… Merci, cher Ronald Cicurel, de nous rappeler, par votre regard empli de sagesse, à notre humble condition d’humains, et de nous ouvrir, à l’heure de notre grand départ, à cet infini qu’est l’amour.

Jean K SAINTFORT

Curtir
bottom of page