Rechercher

MA RENAISSANCE


Fatima Medjoubi-Ter est l'auteure de la méthode (livre & jeu) "joue ta vie". Elle revient sur sa renaissance et son plus beau "je".



Le dernier voyage que j’ai fait remonte à l’été dernier, juste avant la sortie de mon livre en librairie. C’était avant le début de la pandémie.


A posteriori, je réalise à quel point ce dernier voyage était symbolique. C’est mon mari, l’homme de ma vie, qui l’a organisé. Nous sommes partis au Portugal, à Lisbonne. Une fois sur place, il m’a fait une surprise : un pèlerinage dans le village de Fàtima. Le village où la Vierge Marie est apparue pour y faire des miracles. Une fois sur place, j’ai eu l’impression d’être arrivée à destination, mais vraiment arrivée, comme l’aboutissement d’un voyage intérieur.


Ceux qui ont lu mon livre savent à quel point le prénom Fatima symbolise ma renaissance. L’endosser en 2002 à plus de quarante ans, alors que toute ma vie on m’avait appelé “Diana”, c’était plus qu’un choix. C’était un véritable acte d’émancipation.

Fatima est la version la plus élevée de moi-même, moins cartésienne, plus intuitive, inspirée, aimante. C’est mon alter ego sans lequel il m’est impossible d’exprimer le divin qui est en moi.


Cette partie divine de nous-même, nous sommes tous appelés à la rencontrer un jour. Être divin n’a rien à voir avec croire aveuglément en Dieu. Être divin signifie simplement être Soi : un être humain abouti, épanoui et réalisé vivant en pleine conscience.


Par exemple, mon amoureux n’est ni religieux ni spirituel, il est divinement humain : il incarne le meilleur qui est en lui et sait me rendre heureuse.


Mais si je “pensais” être Fatima, ces derniers temps j’ai pris conscience que Diana la conceptrice du jeu Joue ta vie basé sur la science, l’auteure rigoureuse, la file sage et mainstream qui veut qu’on la prenne au sérieux (surtout pas pour un gourou alors que l’on attend souvent cela de moi), empiétait énormément sur Fatima, au point de l’étouffer.


En 2020, le COVID et le confinement m’ont permis de plonger en moi, de revenir à l’essentiel pour renaître et retrouver un second souffle.

Nous sommes proches de la Nativité. Cela ne doit pas être anodin.

Certains d’entre-vous ont peut-être rencontré leur dieu. D’autres le feront en 2021. C’est un processus évolutif naturel.


Aujourd’hui, je me sens appelée à partager cela avec vous : l’importance de cette rencontre amoureuse avec Soi, des fortes émotions qu’elle suscite, des doutes qui émergent, des désagréments physiques qu’elle provoque, et des changements qui suivent quand on arrive au bout du chemin et qu’on accouche de son plus beau “Je”.

47 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout