Rechercher

Ne pas oublier, ne pas t’oublier…

Vingt-sept ans que tu es parti sans dire adieu.

Vingt-sept ans que j’avance telle une aveugle en espérant te voir au détour d’un chemin.

Vingt-sept ans se sont écoulés depuis cette après-midi là où nous nous sommes mentis l’un à l’autre par peur d’admettre l’évidence… Et pourtant quelques heures après, tu quittais ce monde, laissant derrière toi le chaos. Le chaos d’un monde, de mon monde dans lequel tu n’étais plus.

J’ai mis des années à me relever, à résister à l’appel de la lumière que tu obstruais afin que je ne te rejoigne pas. Des années durant lesquelles, les batailles, les coups de gueule… furent tout ce que j’avais pour quotidien.

Ton départ pleuré puis décrié et enfin soulagé pour beaucoup me laisse encore aujourd’hui un goût amer. Un goût d’inachevé, car je n’ai pas pu te dire ce que j’avais sur le cœur. En fait tu ne m’en as pas laissé le temps préférant parler à ton beau-fils pour lui dire je ne sais quoi. Il a toujours gardé le secret malgré mes assauts répétés pour lui soutirer la vérité. Tu as toujours cru en lui-même dans la tourmente. J’aurais dû savoir que tu ne me laisserais pas toute seule. Après toutes ces années passées à te chercher, je t’ai retrouvé par hasard à l’aube d’un grand départ vers l’inconnu. Par chance, tu ne voulais pas que je sois à tes côtés. Malgré la souffrance physique, émotionnelle… j’ai pu résister grâce à la force que tu m’as insufflée à chacune de tes visites nocturnes.

Jamais je n’oublierais tout ce que tu m’as appris. Si aujourd’hui je suis sur ce chemin inattendu, c’est en partie grâce à toi. Tu m’as fait comprendre de la plus douloureuse des façons que je ne pouvais continuer de nier les évidences. J’y ai laissé beaucoup de forces, mais je ne regrette rien si ce n’est ton absence.

Ton étoile brille toujours au-dessus de ma tête, je le sais je le sens. D’ailleurs les soirs de pleine lune, je parcours le ciel à la recherche de ton visage jusqu’à ce que la lumière apaise mes doutes et mes douleurs…

Dès lors, je sais que tu es là, que tu seras toujours là pour nous protéger…


Retrouvez les romans de Corinne Vanes :

https://www.rencontredesauteursfrancophones.com/search-results?q=corinne+vanes



281 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout